418 226-7712 418 226-2817
418 226-7712 418 226-2817

MÉDIAS - ARTICLES DE PRESSE

Mystères, illusions et poésie

Mystères, illusions et poésie

un article de FrancoisChabot

Neo, webzine étudiant, Cité Universitaire, Sillery, Québec, Canada

Je ne savais pas trop à quoi m’attendre. Imaginez: effectuer une entrevue avec un magicien, c’est pas très fréquent. C’est même un peu intrigant… et essentiellement chargé de mystère.

J’arrive à East Broughton, à l’adresse convenue. East Broughton est un petit bled de 2 000 âmes dans la région de Thetford Mines qui, jadis, connut son heure de gloire grâce à la richesse de son sous-sol en amiante. Les énormes montagnes de poussières et de roches sont les seuls vestiges de cette époque. Le chien familial me reçoit avec des jappements qui ne s’arrêteront que lorsque je serai entré dans la demeure de Réjean Lessard, le paternel. Gentil toutou… surtout lorsqu’une porte nous sépare!

Jimmy m’attend. C’est le magicien. Grand, mince, bien vêtu, beau sourire, mais quelque peu énigmatique. Il se présente et comme entrée, effectue quelques trucs de passe-passe où, bien entendu, je suis le cobaye. Il emprunte la cigarette de sa mère et la place en plein milieu de mon chandail. Je lui conseille – poliment parce que l’on vient quand même de se rencontrer – d’y faire attention parce que je l’aime bien mon chandail. En aussi peu de temps qu’il le faut pour dire “Fais pas ça!”, une explosion se produit: la cigarette est disparue et mon chandail, intact. Incompréhensible, mais il y a sûrement un truc là-dessous. Je lui demande de le refaire en me promettant d’être plus attentif. Mais non, il ne m’écoute pas et enchaîne avec un autre tour. Finalement, je suis bien content qu’il ait tenté ce tour sur moi parce que lorsqu’il m’a fait visiter sa chambre et que j’y ai vu une guillotine et une épée, je me suis dit qu’entre un chandail et ma tête, le choix n’était pas très difficile. Puis il a fait un tour de cartes, et je me demande encore comment il a pu réussir. Étourdissant et étrange.

Ce jeune doué se nomme Jimmy le Magicien, ou si vous préférez, Jimmy Lessard. Il a 20 ans, habite East Broughton et pratique la magie depuis toujours, ou presque. Une obsession. “ Tout petit, alors que nous allions à Québec, Jimmy s’assoyait près d’un magicien qui s’exécutait dans un marché aux puces et passait ses après-midi à le regarder, à l’observer, à discuter avec lui”, a indiqué sa mère, Line Jacques.

Un grand défi attend le jeune magicien-illusionniste autodidacte puisqu’il participera aux Championnats Canadiens de Magie qui se dérouleront du 10 au 13 août prochain au Mont Sainte-Anne. “Je suis à préparer un numéro qui mettra en valeur mes forces, c’est-à-dire un mélange d’illusion, de magie, de musique et de poésie”, a expliqué la jeune vedette qui, malgré son jeune âge, a déjà remporté plusieurs prix dans divers concours et a participé aux téléthons de la Paralysie cérébrale et Enfant-Soleil. Enlever ce championnat constituerait une rampe de lancement formidable pour sa carrière.

Jimmy a poursuivi en ajoutant que “depuis le début de l’année, j’ai déjà présenté une dizaine de spectacles et il y en a autant à prévoir d’ici la fin de l’été.”

Les spectacles de Jimmy sont très variés. “Je présente des spectacles autant pour les tout-petits que pour les adultes et la famille. J’allie astuces et humour avec mystères, pour la plus grande surprise du public.”

Bien que son principal objectif à long terme soit d’effectuer des tournées un peu partout en province avec son spectacle, Jimmy se concentre surtout à préparer des numéros originaux d’une façon minutieuse, à sa manière, et n’exigeant de lui-même rien de moins que la perfection. La vie de tournée arrivera bien au moment opportun.

En quittant, le chien de la famille Lessard ne jappait plus. Peut-être est-ce un autre tour de Jimmy ? Avec les magiciens, on ne sait jamais.

L’Artishow

Courrier Frontenac

Le 22 mars 1997

Des nouvelles de l’École Albert-Carrier par Mélina Cliche

L’Artishow

THETFORD MINES-Le 19 mars dernier avait lieu l’Artishow à la salle Dussault de l’école secondaire Albert-Carrier de Thetford Mines. C’est devant un auditoire, majoritairement adolescent, de 600 personnes qu’une cinquantaine d’étudiants de niveau secondaire on démontré leur talent dans divers domaines artistiques. Trois prix ont été décernés aux participants ayant offert les meilleures prestations de la soirée.

Effectivement, pour sa deuxième édition, l’Artishow a pris les allures d’un concours, contrairement à l’an dernier où celui-ci s’avèrait comme un spectacle de variété.  » C’est beaucoup pour avoir de la qualité sur scène que nous avons décidé de faire de l’Artishow un concours. « , explique Denis Ouellet, technicien en travaux pratiques de l’école ainsi que co-organisateur de l’événement avec Julie Gilbert, enseignante en adaptation scolaire de la polyvalente. Pour déterminer des gagnants, un jury composé de Monic Nadeau, technicienne en laboratoire, Marco Garneau, enseignant en musique, Line Corriveau, enseignante en biologie et Rénald Turcotte, enseignant en histoire (tous affectés dans l’école Albert-Carrrier) a été choisi.

Une panoplie de critères reliés à l’expression du participant ses habiletés, son aisance sur scène et son originalité étaient considérées. Le premier prix, s’élevant à 200$ et généreusement offert par la Coop étudiante, fut décerné à Jimmy Lessard grâce à son numéro de magie très apprécié par l’auditoire particulièrement pour son professionnalisme. Le deuxième prix qui était de 150 $, don de l’école Albert-Carrier, fut attribué à Geneviève Grenier suite è sa prestation où elle a chanté un mélange de pièces datant du milieu du siècle à aujourd’hui. Finalement, le troisième prix, ce dernier de 100$ et commandite du Conseil étudiant, fut remporté par le duo Brian Wilcox et Pierre-Luc Giroux, qui ont offert une démonstration de quelques techniques d’auto-défense agrémentées d’une touche d’humour.

Pour terminer, une troisième édition fut confirmée par les organisateurs, édition qui sera dans la même lignée que le dernier spectacle Artishow. Félicitations à tous les élèves qui ont fait de cet événement une réussite et qui on su démontrer que la région regorge de jeunes talents.

1 15 16 17